Do you speak magazine?

Publié le par La Liseuse

 



C'est parti. Les fêtes arrivent, les magazines vont bientôt doubler leurs ventes. Entre deux suggestions de bûche de Noël et trois versions d'une seule jupe (une jupe / trois habillements! Waow, je vais peut-être pouvoir me payer le bracelet du look 2 si je fais 180 heures de baby-sitting et que je mange des pâtes au Nouvel An!) se glissent insidieusement un article sur la cellulite incrustée, le tamiflu et les anxiolytiques. Pourquoi?

Décryptage:

Un magazine est une publicité géante. Vous irez forcément sentir en parfumerie le dernier Lancôme ou demander un échantillon du petit pot magique de Biotherm si Elle, Cosmopolitan et Vogue vous l'ont conseillé. Que ce soit par l'étalage massif (et magique) de Kate Moss sur un Vuitton ou le visage grand écran de Penelope Cruz avec une peau « sooo L’Oréal », promis, cela fera de vous une petite consommatrice gênée qui glissera un "s'il-vous-plaît" suppliant avec les pupilles format yeux de biche si la vendeuse fait celle qui n'a plus reçu d'échantillons depuis mai 1998.

 

Ouah, même pas vrai!

 

Si. Navrée pour les petites orgueilleuses, mais si. En plus, vous aurez  beau nier la situation, mais selon que vous lisez Psychologies Magazine ou Jeune et Jolie, vos choix seront influencés par la tendance. Un soin bio Nuxe ou un khôl Bourjois? Une Eau de Clarins ou un gant et du savon noir? Un top H&M ou un soutien Chantelle ? Et qu’on ne vienne pas me chanter sous les oreilles ; les hommes matent discrètement nos pages féminines, à l’affût d’un indice pour un Noël avec des iris qui pétillent. Et aussi le Moniteur Automobile pour connaître le dernier chic… Un p’tit SUV ou un roadster ? 

 

Le magazine EST la mode. Il la définit, la vit, l'instaure, la détruit. La logique veut donc que six mois avant l'été, vous commenciez à préparer vos cuisses, votre ventre et vos seins pour l'épreuve bikini. Et que les six mois après l'été, vous allez vous consoler. Le bikini était moche, ça a fini en eau de boudin, votre bronzage a tourné orange le troisième jour à cause de ces fichues capsules de béta-carotène et votre mère a rappliqué suite à son divorce "post-article de Elle qui lui a ouvert les yeux". 

Avec un magazine, vous allez apprendre à avoir du style. Vous portez des lunettes-fonds de bouteille et un appareil dentaire ? Pas grave, avec le gloss Sensual Triple Power, on ne verra plus que vos lèvres magnifiées ! Vous êtes petite, enrobée et fade ? Pas grave, avec des Jimmy Choo, un sac Chanel et un foulard Yves Saint-Laurent, on ne vous distinguera plus sous vos breloques et elles feront parler de vous ! Votre mec parle français comme une loutre japonaise ? Scotchez-lui la bouche et il fera office de mobilier new generation, c’est hype aux States !

 

Méfiez-vous quand même. Un magazine est toujours tendance. Mais qui dit tendance dit déjà dépassé au moment où vous allez l’acheter et « gaffe au ridicule ». Trop de style tue le style.

 

Ha et c’est de la vente. Nooon ? Si ! Une jolie petite dentelle brodée de pièges à con. Alors c’est bien gentil d’inciter à l’achat compulsif. Mais gaffe au contenu. Moins de pub n’a jamais fait de mal à personne. Et quand un PDG a besoin de sous-sous, ne vous inquiétez pas, il sait à quelle porte sonner ! Pas assez de rentabilité avec les vaccins contre la grippe ? « Oui bonjour, Santé Magazine ? Vous aimez l’argent ? Moi aussi ! ». Les sacs Longchamp de l’été dernier se vendent mal ? « Oui, bonjour, Elle.fr ? Vous aimez l’argent ? Moi aussi ! » L’utilité d’un aspirateur sans sac, sans roue, sans fil n’est pas évidente à nos yeux ? « Oui bonjour, Carrefour ? Vous aimez. » Bref vous avez compris la rengaine !  


Maintenant, il faut bien se l’avouer, un p’tit coup de bêtise est réconfortant. Grisant même. On apprend qu’une taille 40 est considérée comme « ronde » (alors que la taille moyenne des Françaises – les plus fines femmes de l’Europe –  est tout de même le 42…). Que Madonna est ridée comme une vieille peau alors qu’on la croyait plus tendue qu’un cul de nouveau-né. Que pour se sentir bien dans sa peau, il faut marcher 6 kilomètres par jour et danser le tchatcha au moins deux fois par semaine à raison de deux heures la séance.  Que dans certaines crèmes ils mettent du parabène et que c’est très mauvais pour l’épiderme. Qu’un trait d’eye-liner sous les yeux donne l’air d’une vache qui n’a plus vu de train depuis six mois. Qu’une belle voiture se définit par ses lignes, sa tenue de route et sa prise au vent.

 

Alors vous savez, se tourner vers des magazines intelligents ne peut vous faire que du bien. Test-Achats. Géo. Sciences et Vie. C’est un bonheur que de rebrancher ses neurones.

 

Même juste avant Noël, on a tous besoin d’un peu de magie intellectuelle.

Commenter cet article