Quand on fouille son grenier...

Publié le par La Liseuse

On trouve des vieux vêtements, de vieilles bricoles, ça passe du carton au sac pour Emmaüs ou les Petits Riens, quelques rires, un rien de nostalgie et des soupirs de désolation « Mais noooon, j’ai VRAIMENT porté ce truc ? » (vous savez, un k-way violet avec trois bandes oranges et la capuche vert fluo? C’est Maman qui l’a choisi ? C’pas une excuse !)

 

Pour ma part, très peu de « Merde, impossible de reporter ça cette année ! » (c’est trop petit, trop not fashion, trop vintage, trop…)

 

Plutôt des « Merde, j’ai trop maigri, ça baille dans tous les sens ! » (donc, forcément, je descends du grenier avec un air de vainqueur à la Usain Bolt)

 

Mais surtout, surtout… J’ai retrouvé ma robe de bal de fin d’année au Québec et mes chaussures. Et là, grande interrogation… Pourquoi, mais POURQUOI avais-je opté pour un look total blanc ? Les shoes, passe encore, elles sont magnifiques (je vous parle plus loin de l’endroit où je les ai achetées…) mais la robe… Blanche. De partout. Vraiment très très blanche. Avec un voile satiné (très bon choix, il vient d’ailleurs de réintégrer mon dressing). J’avais de faux airs d’effarouchée (petite coquine !), avec mes cheveux d’1m17 (si, si !) et des ravissants petits gants de prude mariée. Une européenne pure souche parmi la faune québécoise (je crois surtout que je n’avais pas saisi le principe…)

 

Pour information, sachez que les bals ne se passent pas comme dans American Pie, non, non. Pas de saoulerie en bonne et due forme, pas de dépucelage, pas de robes à tomber par terre (il y avait eu au moins trois copier-coller), et surtout, pas d’excentricités à l’arrivée (la limo reste un fantasme et le carrosse heu… Au cœur de la ville, ça fait tache). Par contre, les atroces douleurs aux pieds (pour cause, presque 8 heures juchées sur des talons de 13cm) et les flaques de sueur sur les costards (merci le soleil pour tes 37° ce soir-là...), ça, j'ai connu!  

 

Mais je ne suis pas là pour vous parler de mes anciens complexes modeux.

 

J’ai ENFIN remis un nom sur cette boutique !!! ENFIN !!! AldoShoes. Au Québec, pour trouver un magasin de chaussures correctes (j’ai toujours été très exigeante en matière d’originalité et de cuir), je devais faire 50km au minimum (50km pour Sherbrooke et 300 aller-retour pour Montréal). Alors autant vous dire que la boutique de chaussures, elle a intérêt à vous plaire et à sortir une belle collection ! Chez AldoShoes, jamais de déception. Un style sûr, du cuir de bonne qualité (semelles intérieure/extérieure, sinon j’fais un malheur !) et du confort… A donner l'impression à mes petits petons (41 fillette, quand même !) de patauger dans de la guimauve (oui, je vous l'accorde, sauf ce soir-là, mais je nie toute responsabilité émanant des chaussures. 8 heures, quoi!) 

 

Besoin d’une confirmation ?

 

 

 

 

 

shoes1-copie-1.png

 

 

 

J'attends avec impatience le jour où les collections seront disponibles en Europe...

En attendant, je passe par l'intermédiaire d'amis Québécois, je prends mon mal en patience et je vous donne ce lien (attention, prévoyez le bavoir, y a de quoi!!!).

 

 http://www.aldoshoes.com/country

 

Bisous les Nénettes!

Je pars réviser!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Caroline 26/05/2010 13:57


La 3ème paire est sublime! J'avais déjà entendu parler d'AldoShoes par Facebook mais je pensais qu'on pouvait qd même en trouver en France....


La Liseuse 26/05/2010 14:33



Tout à fait d'accord avec toi! C'est mon coup de coeur!


Malheureusement, ils ne pensent pas distribuer leur marque avant un an ou deux en Europe... De quoi faire râler toute shoes-addict qui s'assume!